Connectons nos cerveaux…

Les combinaisons, les comportements de la matière sont si nombreux que ce que l’on voit est rarement ce qui est.

Mot clé: transformation permanente
Valeur Hector: voir ce que nos clients ne voient plus

Les trois états classiques de la matière sont gazeux, liquide, solide.

Les combinaisons, les comportements de la matière sont si nombreux que ce que l’on voit est rarement ce qui est.

Dans ce que Michel Serre appelle la troisième révolution anthropologique, le monde de l’entreprise doit mettre en œuvre une nouvelle culture, celle de la transformation permanente. Les hommes, les outils, les ressources, l’environnement se combinent, se renouvellent sans cesse sans que les managers, leurs équipes sachent réellement dans quel « état » ils se trouvent.

Voir ce que nos clients ne voient plus, c’est la donne du Consultant, renouvelée à chaque mission, la vraie source de sa valeur ajoutée.

« Connectons nos cerveaux » : il existe plusieurs formes d’intelligence. Le consultant, pour ses clients, doit se reposer sans cesse des questions sur son propre métier, sur la nature des outils à la disposition de son intellect afin d’analyser, de diagnostiquer, de proposer des solutions pertinentes. Mais il doit tout autant utiliser son intelligence émotionnelle pour développer sa perception, ne pas tomber dans le piège du schéma de pensée réflexe, qui produirait une réponse inadaptée à la situation telle qu’elle est. Confronter ce qu’il sait, ce qu’il voit, et ce qui est. Ce n’est qu’en mêlant son intelligence à ses observations et ses perceptions sans cesse renouvelées que le consultant peut aider ses clients à faire mieux ce qu’ils font.

Engager le changement exige du consultant qu’il crée des contextes propices au basculement des managers, de leurs équipes vers une nouvelle voie, un nouvel « état ».

Changer d’état, c’est une adaptation intellectuelle qui passe par une acceptation émotionnelle ; la capacité à faire le deuil d’un état connu, comprendre son environnement, réfléchir et s’adapter.