Les points de vue d'Hector


Bibliothèque
  • Les points de vue d'Hector

    Dans le contexte géopolitique actuel, marqué par les nombreux conflits inter et intra pays, certaines guerres peuvent ne pas forcément être visibles et pourtant, faire tout autant de dégâts : il s’agit des cyberattaques. Celles-ci peuvent prendre plusieurs formes et prôner les mêmes motivations : l’appât du gain, atteinte à la réputation d’une personne ou d’une entreprise ou sa politique, etc.

    Lire l’article

  • Les points de vue d'Hector

    La gamification vient apporter un but au salarié en mettant en avant des sources de motivation qui permettront de transformer des processus parfois longs et ennuyeux en un gain d’efficacité et de cohésion. Parce que l’humain est naturellement attiré par le jeu et pour que la motivation du joueur soit atteinte, Detering et al. définissent trois principes d’application de la gamification…

    Lire l’article

  • Les points de vue d'Hector

    Tout champion sait que sa carrière sportive est de courte durée. Certains préparent leur reconversion dans leur jeunesse, d’autres reprennent leur étude à leur retraite sportive, parfois pour devenir salarié ou chef d’entreprise. Ténacité, résilience, résistance au stress, capacité à se fixer des objectifs sont autant de qualités que ces sportifs développent au cours de leur vie, et qui peuvent s’appliquer aux entreprises.

    Lire l’article

  • Les points de vue d'Hector

    C’est au travers d’un tableau marqué par la méfiance des investisseurs et d’un manque de transparence qu’est née la finance utile, qui concilie performance économique et impact positif, tout en assurant une visibilité des investissements. Aujourd’hui le label ISR est en pleine croissance dans le poids des investissements. Il permet de mieux gérer les risques et d’identifier les opportunités. Néanmoins, il soulève de nombreuses questions et est accusé de laxisme vis-à-vis de l’actualité et de l’évolution de la réglementation européenne…

    Lire l’article

  • Les points de vue d'Hector

    Véritable levier de financement de projets lié à la Responsabilité Sociétale et Environnementale (RSE) des entreprises, le crédit à impact permet de valoriser les engagements RSE d’une société tout en lui assurant une croissance.  Pour les banques, le prêt à impact est également un moyen de traduire ses propres engagements RSE au travers des impacts positifs visibles au sein des entreprises clientes, conséquences du crédit à impact…

    Lire l’article

  • Les points de vue d'Hector

    Depuis le début de l’année 2022, les taux de crédit ont été nettement relevés. Les prêts à taux fixes sur 20 ans sont passés de 0,99% en décembre 2021 à 1,90% en septembre 2022. Le 21 septembre dernier, l’union des intermédiaires de crédit manifestait pour la hausse du taux d’usure. Celui-ci se définit comme étant le taux maximum légal que les établissements de crédit sont autorisés à pratiquer lors d’un prêt. S’il permet de protéger l'emprunteur contre les taux excessifs qui seraient proposés, c’est également un facteur de divergence entre la Banque de France et les investisseurs de crédit. Ces derniers proposent trois solutions afin de limiter les répercussions de ce taux.

    Lire l’article

  • Les points de vue d'Hector

    La RSE représente une priorité clairement affichée, mais aussi un enjeu déjà bien ancré dans le pilotage stratégique des banques. Ce formidable levier de transformation est également un accélérateur de processus. Considérée comme une opportunité de modernisation pour les banques de détail, son intégration dans la culture de l’entreprise et dans la gestion opérationnelle de toutes les parties prenantes des institutions bancaire est importante. De la théorie à l’opérationnel, il existe de nombreux axes de travail permettant aux patrons, aux managers, aux chefs de projets et aux opérationnels des banques de détail d’intégrer et de piloter durablement les enjeux RSE dans leur quotidien…

    Lire l’article

  • Les points de vue d'Hector

    Les achats durables se distinguent des achats « classiques » par l’introduction systématique des critères de coût total de possession (coûts associés à la durée de vie / utilisation d’un produit ou prestation en ma possession) et de RSE (impact environnemental, économique et social du produit ou prestation) : on parle alors d’« impact global ». Ainsi, il existe 5 étapes à suivre pour responsabiliser ses achats.

    Lire l’article

  • Les points de vue d'Hector

    Alors que chacun tente d’apporter sa pierre à l’édifice, les entreprises, ainsi que les banques de détail, participent en faisant de la RSE une priorité clairement affichée pour les années à venir. Mise en avant au travers des chartes, des communications internes ou externes, leur contribution aux enjeux du développement durable apparait comme étant l’un des leviers possibles et souhaitables d’une transformation en profondeur d’un secteur faisant déjà face à de nombreux défis (saturation du marché, difficulté à attirer et retenir les talents, etc.).

    Lire l’article